Accueil

Suivez nous sur Facebook:

 
 

 

Et sur Twitter

 

 
Hommages

Thierry a partagé le quotidien de nombreuses personnes qui ont tenu à lui rendre hommage



Club MOTOLOUP à Conflans st Honorine PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Mansuy Dejean   
Mercredi, 16 Mars 2016 11:09

Bien triste nouvelle, Thierry nous suivait depuis longtemps , nous sommes une équipe de motard à Conflans St Honorine là où il a sa maison quand il était en France, juste à côté de nous club MOTOLOUP, il venait de temps en temps nous proposé des voyages de découverte comme celle que l'on a faite avec lui à Madagascar en MOTO en 2011, son deuxième pays, nous avons été visités sa maison à Tana où il vivait avec sa femme et ses enfants.

J'espère qu'il n'a pas eu le temps de souffrir, il a déjà eu de la chance lors de son crash la dernière fois en atterrissant sur des buissons qu'il avait dit lors de notre dernière rencontre, là je pense qu'il n'a pas pu sortir son parachute de secours, tu vas nous manquer c'est sur, tu nous faisais rêver à chaque voyage, un seul mot ÉNORME ce que tu faisais avec le peu de moyen.

Repose en paix dans tes rêves.
Courage à ta femme et à tes enfants.

Biz

Gilbert le président du club MOTOLOUP à Conflans st Honorine

Mise à jour le Mercredi, 16 Mars 2016 11:13
 
Roland Allard PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Mansuy Dejean   
Mercredi, 16 Mars 2016 11:07

J'ai connu Thierry et son fils lors de son voyage au nord du Québec où je les ai accueillis chez moi ainsi qu'en 2014 avec François Dejean.
Mes sympathies à sa famille, à son fils, à toi et ainsi qu'à François.
Thierry a donc entrepris ce dernier long vol vers ce que l'on dit "l'au-delà".
Il est parti en accomplissant ce qu'il aimait le plus, voler et nous montrer sa Terre, que la Terre sa planète ait son âme.

R.I.P. Thierry

Roland Allard

Mise à jour le Mercredi, 16 Mars 2016 11:12
 
Brigitte Serra PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Mansuy Dejean   
Mercredi, 16 Mars 2016 11:05

Je viens d'apprendre le décès de Thierry, par sms, par un ami commun.
Très attristée, quelqu'un de bien qui s'en va ..... Je garde de très bons souvenirs de vols avec Thierry, au dessus de la région Parisienne et dans le désert marocain, où il était venu me rejoindre ! il y a quelques années.
Je me console en pensant qu'il a réalisé ses rêves et qu'il a eu une belle vie !
Mes pensées à sa famille et ses enfants .

Brigitte Serra

Mise à jour le Mercredi, 16 Mars 2016 11:12
 
Je ne sais pas pourquoi PDF Imprimer Envoyer

Le 15 mars 2016

Je ne sais pas pourquoi, ces derniers jours je surveillais presque quotidiennement les déplacements de Thierry  sur son site, zoomant au maximum en me demandant toujours si le dernier point de la balise pouvait correspondre à un endroit propice pour un atterrissage.
La nouvelle redoutée est tombée hier soir, Thierry est mort hier au Kenya en compagnie d’un journaliste, dans le crash de son ULM, en survolant une réserve dans le cadre d’un reportage qui aurait du être diffusé sur ARTE.

F-JSCZ lui avait fait survoler bien des contrées, de la France aux quatre coins de l’Europe, de la Patagonie au Kenya en passant par toute l’Amérique du Sud, les Andes, l’Amazonie sur flotteurs, les Caraïbes, l’Amérique Centrale, les USA, le Canada, le Groenland, l’Islande, puis l’Europe à nouveau avant de redescendre vers l’Afrique, continent qu’il chérissait tant et qui aurait du n’être qu’une étape avant de poursuivre vers l’Asie.
Pour avoir survolé une quinzaine de ces pays avec lui, dans des conditions parfois difficiles, j’avais appris à le connaître et à l’apprécier. Je ne le remercierai jamais assez de m’avoir permis de vivre ce que nous avons vécu ensemble. J’ai pu grâce à lui faire des vols que je n’aurais pas imaginé faire, pas tellement sur le plan technique, mais surtout à cause des obstacles administratifs qui se lèvent maintenant sur la route des voyageurs, et ce quel que soit le continent. Thierry avait un talent inégalé pour s’acharner à obtenir des autorisations improbables, pour passer des heures à les négocier, ou à négocier des remises sur les droits de survol ou les taxes d’atterrissage.

Son projet Earth Colors était une idée magnifique, simple et folle en même temps, mais qui à son contact paraissait complètement envisageable… survoler tous les pays du monde, en montrer les beautés incroyables, mais aussi montrer que l’homme est réellement le pire destructeur de son environnement que l’on puisse imaginer.

La Terre, la Nature, l’Homme dans ce milieu unique, étaient ce qui le portait, lui donnait cette énergie incroyable qui lui permettait de remuer des montagnes, de mobiliser autour de lui, complètement détaché des contingences matérielles qui nous importent tant et nous engluent dans un petit quotidien dont depuis longtemps il avait su s’extraire.
Thierry avait une vraie empathie pour l’autre, peu importaient origines, couleur, religion, argent… seuls comptaient la découverte, le partage, l’échange, l’amitié…Je ne crois pas qu’il était possible de se fâcher avec lui. Il pouvait parfois être un peu agaçant, quand il était complètement emporté par ses idées et n’écoutait plus ce qu’on lui disait, mais ces moments passaient vite, il avait tant à offrir.  La terre rétrécissait à son contact, quand on évoquait les raids à venir, « on va passer par là, mais par ici çà doit être bien aussi… »  et on franchissait en quelques secondes des centaines de kilomètres !

Mauvaise journée décidemment ; ce point de vue égoïste ne m’empêche cependant pas de penser à ses enfants, mais aussi à sa femme qui doit accoucher bientôt.
Pourquoi lui, qui  aimait tant nous faire partager les beautés du monde alors, que tant de cons nous entourent et vont continuer à nous pourrir la vie au quotidien…Quelle injustice.

Au revoir Thierry, je me console en me disant que tu es mort en faisant ce que tu aimais dans ces magnifiques paysages que nous avons partagés en décembre dernier. J’espère simplement que vous n’avez rien vu venir et que vous n’avez pas souffert.

Tu vas vraiment manquer !

François Dejean

 
«DébutPrécédent123456SuivantFin»

Page 6 sur 6